Vous pouvez vous connecter afin de pouvoir partager vos articles au sein de la communauté

Mode

Confessions d’une frustrée du shopping

Publié il y a 10 mois

Étiquettes : , , ,

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je serai blogueuse mode ! Non pas que ma créativité vestimentaire ou mon talent de repérage des tendances soit particulièrement développé, mais comme la mode c’est subjectif (peut-être pas tant que ça je vous l’accorde), et bien aujourd’hui la mode c’est moi.

Je fais du shopping environ 2-3 fois par an (ben oui vous vous souvenez je dépense plus vite que mon ombre donc j’ai 0 budget shopping), et j’ai récemment fait ma session numéro 2 de l’année, à l’occasion de mon anniversairePour info la session n°1 était improvisée et pauvre en budget et en trouvailles. J’avais donc envie de partager ce moment rare et précieux avec vous !

Retour au sommaire La fashionista qui sommeille en moi

Au moment d’écrire cet article, je me suis à nouveau posée LA question, comme pour celui sur les copines : comment faire du neuf avec du vieux, ou comment rendre intéressant un sujet abordé 1 million de fois, à savoir l’étalage des dernières fringues acquises… ?


Petit moment de suspense pour vous présenter en exclusivité mon dernier achat en date ! Je suis fan de ce maillot banana moon, dommage que je ne ressemble pas au modèle haha

C’est le moment de vous avouer quelque chose, maintenant que je pense avoir assez piqué votre curiosité pour que vous continuiez à lire l’article jusqu’au bout (ouuuuh la vilaine). Malgré ma session récente de shopping et mon envie irrépressible d’organiser un petit photo shoot pour vous montrer tout ça, je n’ai malheureusement toujours pas la fibre d’une fashionista. Je ne peux donc pas promettre que cet article ou le contenu de mon shopping soit inspirant ou innovant pour vous ! Par contre, ce qui est plus dans mes cordes, c’est de vous proposer un petit guide de la frustrée du shopping en 10 étapes. Maintenant que je le vois écrit, « Le petit guide de la frustrée du shopping » aurait probablement été un bon titre accrocheur pour cet article, je crois même que je le préfère. Mais bon, maintenant que j’ai écrit ce paragraphe, je l’aime bien aussi et j’ai pas envie de l’enlever…

Retour au sommaire Le petit guide de la frustrée du shopping

(en sous titre ça donne bien aussi… j’essaye de me rassurer !)

Je m’apprête donc à vous détailler ici les 10 étapes par lesquelles une frustrée du shopping peut/doit passer lorsqu’elle organise et réalise son shopping.

Etape 1 : la frustration

Forcément, comme c’est le petit guide de la frustrée du shopping, l’étape number one c’est la frustration. Comme c’est original ! L’un dans l’autre, je vous dirais que cette étape est obligatoire sinon vous vous êtes trompés de guide !

La frustration nait de phénomènes divers et variés : pas d’argent sur votre compte en banque, échec à économiser le moindre centime, vous trainez tous les soirs sur les sites de vente en ligne de vos boutiques préférées et bavez devant les article de blogueuses aux fringues et à « la vie parfaite » (on sait tous que les réseaux sociaux c’est pas la vraie vie !).

Votre sélection shopping s’agrandit et s’agrandit encore jusqu’à ce que vous finissiez par abandonner car NON vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter 400€ de fringues ce soir, et que NON il n’est pas question de retirer cette petite brassière rose flash à franges (objet purement fictif) à 50€ de mon panier pour l’alléger.

Il est très probable que la frustration précède la résignation, pour ensuite réapparaitre quand vous en aurez marre d’être résignée. C’est un cercle vicieux mais rassurez-vous, c’est normal (lol la fille qui dit ce qui est normal ou pas, tranquille).

Etape 2 : la wishlist

Vous en avez marre de vous frustrer et de vous résigner 10x par jour, vous passez alors à l’étape de la wishlist. En fonction de vos préférences, celle-ci peut être sous format papier, bloc notes, note dans votre smartphone, favoris sur votre navigateur internet (le plus simple), application, blog (ma solution préférée après les favoris internet), etc. A savoir que dans vos favoris elle ne sera visible que par vous, alors que si vous la publiez quelque part, vous lui donnez un caractère un peu plus public. Vous donnez ainsi l’opportunité à de généreux donateurs anonymes de vous offrir un élément de votre sélection !

La wishlist, c’est un peu la concrétisation de la frustration. On est toujours frustré, mais notre frustration est matérialisée et tangible. C’est une étape intermédiaire qui soit nous replonge dans l’étape 1, soit nous permet d’évoluer vers l’étape 3.

Etape 3 : le tri

Faire le tri dans sa garde robe, ça permet d’affiner sa wishlist, pour savoir de quoi on a vraiment besoin. Bon la je ne vous parle même pas des fringues qu’on ne met jamais : le cauchemar de vos proches, à qui vous répétez sans cesse « j’ai plus rien à me mettre ». Je vous parle plutôt d’identifier ces quelques pièces que vous aimez mais qui ne vont avec rien. J’ai à titre d’exemple une très jolie jupe style patineuse, assez taille haute avec un effet un peu corset sur le dessus (elle a l’air trop moche décrite comme ça lol), mais très difficile à associer avec quoi que ce soit. Pareil pour ce pantalon large style pyjama chic, impossible de savoir avec quoi l’associer pour ne pas ressembler à un sac.

Identifiez ces pièces et dans l’idéal amenez les avec vous lors de votre prochain shopping. Ca vous fera « économiser » une tenue entière, vous n’aurez qu’à acheter une demi tenue et vous aurez l’impression d’en avoir une toute nouvelle 🙂

Petit haut blanc croisé dans le dos pimkie, parfait pour accompagner un pantalon noir un peu large acheté il y a un mois. J’en ai profité pour en racheter deux du même genre, fluides, confortables et parfaits pour le climat tropical martiniquais (pour éviter les moustiques, c’est top aussi)

Etape 4 : le choix de l’accompagnateur

Cette étape est primordiale pour une session shopping réussie. Après des semaines, voir des mois de frustration, vous avez besoin d’un oeil bienveillant qui soit disponible pour vous à 100%. Oubliez les séances shopping avec vos meilleurs copines, vous allez juste être dégoutées que cette « adorable petite jupe à froufrous » lui aille mieux qu’à vous, qu’elle rentre dans le 36 et vous dans le 38, ou qu’il ne reste plus qu’une « petite robe col Claudine » alors que vous la voulez toutes ! (c’est encore la mode le col Claudine? non hein… je me disais bien).

Préférez votre chéri, votre maman, ou une copine qui n’a pas envie de dépenser d’argent ce jour là. Quoi de plus agréable que quelqu’un qui s’occupe de vous et vous bichonne pendant que vous crevez de chaud (ou de froid, merci la clim en Martinique) dans ces cabines d’essayage super étroites ! Plus besoin de se rhabiller entièrement pour aller chercher la taille au dessus (vous aviez vraiment cru qu’après une demi séance de sport vous alliez rentrer dans du S? haha bonne blague), le bonheur. Si vous avez quelqu’un qui a un oeil un peu mode c’est pas mal aussi, ça vous évitera d’acheter un truc qui ne vous pas du tout (du coup évitez peut-être votre mère finalement, elle vous aime trop pour être honnête).

Je ne répéterai jamais assez l’importance cruciale de cette étape, ne pensez pas pouvoir l’esquiver et vous en sortir indemne !! Tout le monde a besoin de sa Cristina Cordula.

Etape 5 : l’habillage et le maquillage

Alors la, il ne faut pas se louper. Habillez-vous avec une tenue passe partout qui mettra en valeur vos essayages. Un petit haut noir et un jeans par exemple, qui iront avec tout ce que vous essayerez. Le mauvais plan c’est les robes, parce que si vous voulez essayer un haut, vous serez en culotte + haut, ce qui forcément ne donnera pas un rendu au top. N’oubliez pas de prendre avec vous les pièces évoquées à l’étape 3 🙂

Soyez aussi pointilleux sur le choix de vos sous-vêtements. Votre soutif rouge vif à dentelle ne sera pas de toute beauté avec cette robe dos nu vert pomme… J’exagère mais vous voyez l’idée. Privilégiez les sous-vêtements couleur chair, noir ou blanc, pour un effet plus homogène. De même optez plutôt pour le string ou le tanga qui ne vous marquent pas trop la taille, que pour votre culotte hyper confo préférée (je sais que vous avez aussi une culotte confo préférée, ne mentez pas). Sinon, vous allez tirer la gueule en essayant un pantalon un poil serrant au niveau des fesses ou une robe un peu moulante. Bon je dis ça mais chaque fois je me fais avoir et je regrette ! Raison de plus pour respecter cette étape.

N’oubliez pas également de vous faire un tout petite peu jolie, un minimum quoi. Les cabines d’essayage ne vous feront pas de cadeau alors ne leur facilitez pas la tâche ! Un teint uniforme et une coiffure convenable ne vous feront sentir que plus belles dans ces nouvelles trouvailles bientôt en votre possession.

Etape 6 : la morphologie

Avant j’étais la spécialiste du « non-essayage »la flemme ! Mais plus ça va, plus je me dis que c’est vraiment une erreur car d’une personne à l’autre le rendu peut être totalement différent. Je parle bien entendu d’une démarche physique ou vous faites du shopping en direct, pas de shopping en ligne. En ligne, le tout est de bien connaitre votre taille en fonction des marques, de bien vous renseigner. Souvent il y a un guide des tailles, pensez donc à avoir à portée de main toutes vos mesures pour éviter de vous tromper !

Ceci étant dit, on finit toujours par craquer pour une pièce qui ne nous va pas vraiment, même si on l’a essayé. On l’achète mais clairement on ne mettra jamais un vêtement qui nous donne l’air d’un boudin…

Je vous laisse le soin de vous taper l’intégrale des « reines du shopping » pour découvrir votre votre morphologie et ce qui vous va ou pas. D’où également l’utilité d’un accompagnateur de qualité qui pourra vous conseiller avec un regard extérieur !


Petites trouvailles parfaites pour ma morphologie : cette robe mi longue mango, qui ne marque pas les hanches que j’adore porter avec mes stan smith (ps : la photo ne lui rend pas honneur) & ce short que j’ai acheté une taille au dessus pour un effet plus décontracté (les petites poches qui dépassent c’est le kiiiiiff)

Etape 7 : l’essayage

Pour éviter de se retrouver à nouveau à l’étape 3, on achète pas une jupe qui ne va avec rien de notre garde robe ! Alors soit on a déjà quelque chose chez nous qui pourra convenir, soit on achète des ensembles !

Lors de mon dernier shopping, j’avais repéré un haut et un short : ce sentiment de joie lorsque j’ai vu que le résultat du combo me plaisait ! Haha, j’avais l’impression d’être une créatrice de mode en herbe, prête à révolutionner la tendance et la blogosphère mode. Bon je sais que dit comme ça c’est super débile, mais c’est ce genre de petites victoires qui font qu’une session shopping est réussie. Et on sait toutes qu’une session shopping réussie ça augure généralement une bonne journée, voir une bonne semaine !

Mon combo pimkie : short loose kaki (le modèle a pas eu envie de bronzer cet été) et haut blanc avec une petite touche florale

Etape 8 : la rébellion 

Si vous avez un budget de 200€, achetez pour 210€. Craquez même encore pour un petit vernis ou un petit accessoire. C’est le pire conseil de cette liste mais quand j’ai l’impression d’avoir abusé, j’ai aussi le sentiment d’avoir acheté beaucoup de choses que j’aime bien et donc je suis contente haha. Il n’y a pas plus basique personne que moi enfait lol (vous avez vu comme maintenant je pose des haha et des lol nonchalamment… quelle cool). Plus sérieusement un petit craquage parfois ça fait du bien. Une session shopping où on ressort frustrée c’est le retour direct à l’étape 1 et il n’y a plus qu’à tout recommencer !

Etape 9 : Les étiquettes

Couper l’étiquette des vêtements c’est un peu l’étape ultime (si on oublie l’étape 10 qui est un peu naze (pas besoin d’aller voir tout de suite l’étape 10, le paragraphe sur les étiquettes n’est pas si long !)). Ce n’est plus le vêtement du peuple, ça devient notre vêtement à nous. Si on enlève l’étiquette, ça veut dire qu’on ne pourra plus le rapporter au magasin pour l’échanger. Non, il est vraiment à nous ! Sauf si bien sûr une charmante vendeuse a oublié d’enlever l’anti-vol comme lors de ma dernière session shopping… Hum.

Faites quand même gaffe à ne pas couper votre vêtement avec, parce que ça c’est vraiment la loose. Mais ça arrive plus fréquemment que ce que l’on croit, surtout avec les étiquettes à l’intérieur qui grattent là (oui oui ces petites coquines qu’on oublie puis qui nous pourrissent la vie).


On en parle de cette jupe que j’ai ramenée avec l’antivol ou de ce haut avec ces manches fluffy que j’ai failli découper en enlevant l’étiquette?

Etape 10 : Le déni

Oui évidemment toutes ces bonnes affaires que vous avez cru faire n’en sont pas vraiment car vous n’aviez pas fouillé le web de fond en comble et réalisé que cette jupe à 50€ vous pouviez en réalité l’avoir pour 25€, frais de port compris (bon pas en Martinique hein on est d’accord, nous on a non seulement les frais de port mais aussi la douane). C’est donc le moment pour entrer dans une phase de déni et prétendre que vous avez déniché tous les bons plans du moment, sinon vous repartez direct à la frustration (vous voyez comme le retour à cette étape est facile, restez vigilants !!).

Si vous choisissez d’ignorer cette étape et d’aller quand même voir en ligne, je vous conseille d’ajouter à votre navigateur internet l’extension « wanteeed ». Cette petite application est une sorte de banque en ligne de codes promos. Sur les sites compatibles (il y en a de plus en plus), elle se chargera pour vous d’essayer tous les codes promos qu’elle a en mémoire pour vous faire obtenir la meilleure réduction possible ! Pour plus de détails, allez voir directement sur leur site

Ah depuis le temps que je voulais vous en parler de « wanteeed ». Bon si ça se trouve, tout le monde connait mais laissez moi garder le sentiment d’avoir changer votre vie et votre vision du shopping en ligne svp !

Etape bonus : l’article

L’étape bonus, c’est de faire un article pour étaler ses trouvailles. Pour une blogueuse, c’est même la cerise sur le gâteau ! Et dieu sait que les blogs influencent de plus notre shopping, donc l’un dans l’autre, tout le monde s’y retrouve.

Je voulais quand même vous alerter d’une anecdote récente liée à cette étape bonus. J’ai donc fait mon shopping et je suis passée bien 2-3 fois devant une robe blanche avec des petits motifs dans une boutique. Elle n’a pas attiré mon attention plus que ça mais je sais qu’elle était la. J’ai ensuite aperçu cette même robe sur Instagram quelques jours plus tard sur la photo d’une blogueuse connue (bien évidemment hyper mise en valeur par la photo de qualité et la mise en scène). Je me suis alors dit « mince j’aurais du acheter cette robe ». C’est l’effet un peu pervers des réseaux sociaux, que je ne vais absolument pas critiquer puisque je l’entretiens, mais il faut également être vigilant à ça quand on fait du shopping, surtout en tant que frustrée comme moi :). Vos goûts avant ceux de vos blogueuses/célibrités préférées : Ces fringues, c’est vous qui allez les porter après tout.

Retour au sommaire Morale de cette histoire

Même si tout le monde a déjà acheté les mêmes fringues que toi car tu t’habilles chez Pimkie (j’aurais pu dire Zara, h&m ou pull&bear mais malheureusement, drame de ma vie mais bonheur de mon compte en banque, il n’y en a PAS en Martinique, grrrr) et pas chez Chanel (je voulais aussi vous dire à propos de la parenthèse précédente, il n’y a pas ikéa non plus …….. #dépitée), grâce à mes 10 étapes tu seras ruinée mais heureuse et trop stylée après une vraie journée shopping de princesse ! xoxo

blog morganedemoi morgane mahieu

 

 

 

PS : Vous avez vu que je continue à user et abuser des parenthèses, mais que je vous aide à présent à ne pas perdre le sens de la phrase en mettant ces parenthèses en gris clair 🙂

Vous allez adorer lire:

Author

morganedemoi

Invitez vos copines à réagir en Commentaire.

Votre article aura toute ses chances d'être repartagé sur le compte officiel Instagram de Lifestylemode.

Il n'y a pas encore de commentaires

Partagez votre univers
Rejoignez la communauté 
Lifestylemode afin de:

1-Partager vos bons plans mode, beauté

   2-Donner votre avis sur les articles et quizz...
close-link